L’équipe

Manlio Cinalli

Didier Chabanet

Elizabeth Dupoirier

Anne Muxel

Christophe Fay

Manlio Cinalli

Manlio Cinalli est chargé de recherche au CEVIPOF depuis mars 2005. Il conduit une recherche internationale comparée en Grande-Bretagne, en Italie et en France en matière des comportements politiques, de relations ethniques, et des politiques publiques d’intégration culturelle. Cette recherche s’inscrit dans la continuité des problématiques qu’il a développées dans divers instituts de recherche en Europe. D’abord à l’université Queens de Belfast, dans le cadre d’une thèse de science politique sur le nationalisme et les réseaux de mobilisation en Irlande du Nord ; ensuite, à l’université de Leeds en Grande-Bretagne ; enfin, en tant que Jean Monnet Fellow à l’Institut Universitaire Européen de Florence. Il a en outre tenu des postes de chercheur et / ou enseignant à l’université LUISS de Rome, et à Columbia University, New York. En privilégiant les études de réseaux (Network Analysis), Manlio Cinalli contribue au renouvellement de l’étude de l’action collective en prenant en compte surtout les propriétés des relations entre les acteurs. Il tente ainsi de mettre en évidence l’influence des actions citoyennes sur la prise de décision politique, tant dans une perspective nationale qu’européenne.

Auteur de plus de vingt articles publiés dans des revues scientifiques et des publications collectives, il a également rédigé de nombreux rapports scientifiques destinés à des agences de financement européennes et nationales. Actuellement directeur de recherche de l’équipe français des projets YOUNEX et EURISLAM  (EU Framework Seven Programme), il est aussi responsable de l’axe de recherche britannique au sein du projet UNEMPOL (EU Framework Five) sur l’exclusion politique des chômeurs en Europe. Traitant également des enjeux d’exclusion il a déjà participé au projet LOCALMULTIDEM (EU Framework Six) en tant que chef d’équipe. Il a mené des recherches sur la politique d’asile en Grande Bretagne dans le cadre du projet ASYPOL (financé par l’ESRC, UK) ainsi que sur des enjeux de xénophobie et de violence politique au sein de l’initiative VETO à Institut Universitaire Européen (Florence, Italie).

Didier Chabanet

Didier Chabanet est docteur en science politique et chargé de recherche à l’INRETS. Il est également chercheur associé au laboratoire Triangle de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon Lettres & Sciences Humaines. Sa thèse intitulée « Émergence et recomposition des logiques de l’action collective. Entre intégration culturelle et marginalisation sociale », a été soutenue en janvier 1997 à l’Université Lumière Lyon (mention très honorable avec félicitations à l’unanimité du Jury). Il a ensuite été à deux reprises lauréat de l’Université d’Oxford en Grande-Bretagne (à la Maison française d’Oxford en 1998 et au Saint Antony’s College en 1999), puis lauréat du Centre Robert Schuman de l’Institut Universitaire Européen de Florence en Italie (de 1999 à 2001). L’essentiel de ses recherches porte sur l’analyse des registres contemporains de l’action collective et en particulier sur les diverses formes de mobilisations suscitées par le processus d’intégration européen.

Particulièrement bien inséré dans les réseaux de recherches académiques internationaux, il a publié dans de très nombreuses revues scientifiques, françaises et étrangères, de renommée internationale (notamment dans les Annales des Mines, Métropoles, Mobilization, Politique européenne, ou la Revue française de science politique) et ai écrit ou dirigé plusieurs ouvrages de références en français et en anglais (il est notamment l’auteur, avec Richard Balme, de European governance and democracy : power and protest in the EU, New York, Rowman and Littlefield). Depuis 2005, il a été Visiting Professor ou Visiting Scholar au Department of Government and International Studies (Université de Hong Kong), au Department of Politics and International relations (Université d’Oxford), au Centre for the Study of Political Change (Université de Sienne), à l’Institut Universitaire européen à Florence et à l’Institut Universitari d’Estudis Europeus (Université autonome de Barcelone).

Elizabeth Dupoirier

Elisabeth Dupoirier est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris. Elle est directrice de recherche (FNSP) au CEVIPOF et enseignante dans le master « Sociétés et politiques comparées » de Sciences Po. Elle y est notament responsable du Programme européen « Sociologie politique européenne comparée » (SPEC) qui réunit pour une formation très sélective des étudiants appartenant à un réseau de dix universités européennes. Ses recherches portent sur les phénomènes politiques et sociaux liés au processus de décentralisation en France et dans les autres Etats unitaires européens, la sociologie électorale et l’opinion publique en tant qu’acteur du système politique. Elle participe notamment à deux réseaux de chercheurs européens. Le premier est centré sur l’analyse des élections régionales en Europe. Le second étudie les identités régionales et leurs relations avec les identités nationales et l’identité européenne dans les pays de l’Union européenne.

Anne Muxel

Anne Muxel est docteure en sociologie et directrice de recherches CNRS en science politique au CEVIPOF, Centre de recherches politiques de Sciences Po. Elle travaille dans le domaine des attitudes et des comportements politiques, en privilégiant d’une part la sociologie électorale et d’autre part les phénomènes de socialisation politique, de transmission intergénérationnelle et de construction de la mémoire. Ses travaux dans le champ de la sociologie politique s’attachent à la compréhension des formes du lien des individus à la politique : nouvelles formes d’expression et de participation politique, analyse du comportement électoral, significations de l’abstention. Elle a conduit de nombreuses recherches sur le rapport des jeunes à la politique, tant dans un cadre national que comparatif au niveau européen.
Elle fait partie du comité de rédaction de la Revue française de sociologie et est actuellement membre du conseil scientifique de l’Association française de science politique. Elle dirige, avec Pascal Perrineau, la collection CEVIPOF/Autrement aux éditions Autrement.

Christophe Fay

Crhristophe Fay est enseignant - chercheur en science politique, est diplômé d’un master en droit public et d’un master en sociologie politique. Ses travaux de recherche ont porté sur les scandales et la corruption politique. Il enseigne en science politique et en économie à la Croix Rouge Française et à "Science U" Lyon. Ses travaux portent actuellement sur l’Union européenne et sur les problématiques liées au chômage et aux politiques de l’emploi. Assistant de recherche dans le cadre du projet Unempol. (Recherche européenne sur « L’européanisation des politiques de lutte contre le chômage »), il est depuis 2008, assistant de recherche au sein du CEVIPOF dans le cadre du projet Younex conclu avec la commission européenne.