L’Enquête électorale française : comprendre 2017

De novembre 2015 à juin 2017, le CEVIPOF déploie un dispositif inédit de recherche, et notamment l’Enquête électorale française, dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017.

> www.enef.fr

En partenariat avec IPSOS et Le Monde, un panel de 25 000 Français, un autre de 1 000 jeunes de 16 à 18 ans et un dernier de 2 500 personnes non inscrites sur les listes électorales, seront interrogés seize fois durant vingt mois.


L’Enquête électorale française, à l’instar des recherches conduites précédemment aux Etats-Unis, au Canada ou au Royaume-Uni, répond à quatre grandes questions :
> Quels sont les facteurs individuels et contextuels susceptibles d’ancrer un choix électoral ?
> Les variables dites lourdes (socio-démographie, religion et patrimoine) suffisent-elles à expliquer les choix électoraux ? Qu’en est-il des ressorts psychologiques du vote (émotions et personnalité) ?
> Quelle est l’influence des changements personnels, familiaux, professionnels ou encore géographiques sur le vote ?
> Enfin, quelles sont les formes de mobilisation politique des primo-votants ?

Pour ces recherches menées dans le cadre de l’Enquête électorale française, le CEVIPOF bénéficie du soutien du ministère de l’Intérieur.