« La complication démocratique : entre déliaisons et recompositions »

Responsables :

Le séminaire se tient au CEVIPOF, 98 rue de l’Université, 75007 Paris (métro : Solférino)

http://www.cevipof.fr/fr/les-rencontres/les-seminaires-du-cevipof

L’avènement de la modernité socio-politique a longtemps été décrit comme figurant le passage, plus ou moins accéléré, des sociétés de statut aux sociétés de contrat. Au-delà de la question du régime politique, et de ses modalités institutionnelles, la « démocratie » cristallisait en tant que telle de nouvelles expériences et interrogations sur nombre de transformations fondamentales : l’invention des droits subjectifs, la pratique de l’auto-gouvernement collectif, l’individualisation des rapports sociaux, la différenciation des sphères juridique, morale et politique, l’essor de nouvelles formes économiques sous les espèces du capitalisme industriel et marchand, la libéralisation des mœurs, la massification sociale, l’urbanisation galopante, etc. Dans chacun de ces registres – politique, juridique, social, économique et culturel – se jouait alors un double mouvement de déliaison et de recomposition de l’ordre socio-politique.

Le séminaire du pôle « pensée politique » du CEVIPOF entend reprendre la réflexion sur ce processus bifront de la condition démocratique, tel qu’il se manifeste aujourd’hui au travers de mutations nouvelles mais tout aussi fondamentales. Ainsi tous les phénomènes observables de déliaison (hyperindividualisme contemporain, défiance sociale et politique, mondialisation néo-libérale, démultiplication des appartenances axiologiques et culturelles, gouvernance mondiale postdémocratique) ne suscitent-il pas en retour autant de tentatives de recomposition du sujet et du collectif (sociabilités en réseaux, dialogue social et participatif, dialogue interculturel et interreligieux, régulation post-keynésienne, épaississement identitaire du lien socio-politique, aspirations et pratiques civiques transnationales) ? Envisagée sous cet angle, la « complication démocratique » déborde la simple question d’un régime politique en crise – le « gouvernement représentatif » – et entend interroger les formes de vie et processus qui travaillent le nous démocratique. 

 

 

 

Programme

Séance 1 : 7 novembre 2013

Intervenant : Thomas Piketty : Le capital au XXIe siècle (Paris, Seuil, 2013)

Séance 2 : 10 décembre  2013

Intervenant : Vincent Descombes : Les embarras de l’identité (Paris, Gallimard, 2013)

Séance 3 : 14 janvier 2014

Intervenante : Valérie Charolles : Philosophie de l’écran. Dans le monde de la caverne (Paris, Fayard, 2013)

Séance 4 : 11 février 2014

Intervenant : Patrick Boucheron : Conjurer la peur.Sienne, 1338. Essai sur la force politique des images (Paris, Seuil 2013)

Séance 5 :11 mars 2014

Intervenant : Nicolas Delalande : Batailles de l’impôt. Consentement et résistances de 1789 à nos jours (Paris, Seuil, 2011)

Séance 6 : 22 avril 2014

Intervenant : Eloi Laurent : L’économie de la confiance (Paris, La Découverte, 2012)

Séance 7 : 3 juin 2014

Intervenant : Mitchel Cohen (Baruch College, CUNY, New York) Left Anti-Stalinism, the New York Intellectuals and ’Dissent’ Magazine