Reprise de ce séminaire organisé conjointement par le Cevipof et l’Ifsttar

L’objectif de ce séminaire est de voir ce que les sciences sociales et plus particulièrement la science politique peuvent apporter à l’analyse des transports urbains durables en Europe. Au-delà des défis strictement scientifiques, les enjeux sociétaux sont considérables : les transports sont en effet la cause majeure du réchauffement climatique et des déséquilibres écologiques qui en résultent. Dans ce contexte, les initiatives les plus intéressantes semblent venir des villes, notamment en Europe, qui, pour certaines d’entre-elles, s’affirment et s’engagent dans la voie du développement et des transports durables. Dans le cadre de la programmation de ce séminaire, nous nous pencherons ainsi sur les processus par lesquels des villes participent à la mise en œuvre de transports durables, interrogeant à la fois le rôle de l’élu, de ses services, mais aussi celui de la société civile, que ce soit au niveau local, national ou même européen.

Planning prévisionnel des séances :

>Séance 1- 02 octobre 2015 mobilités partagées et capitalismes urbains : Maxime Huré

>Séance 2- 20 novembre 2015 Rome et la durabilité urbaine : du « mauvais élève » au « modèle romain d’aménagement » ? :Aurélien Delpirou

 

>Séance 3 :

Les thèmes et intervenants des autres séances seront précisés ultérieurement.