Imprimer Diminuer la taille du texteaugmenter_texte

Les Séminaires du CEVIPOF

Année universitaire 2014 | 2015

Événements passés

Séminaire LinX/CEVIPOF: "Y-a-t-il une identité démocratique?"

>Séance 1 : 31 mars 2015 La déception démocratique, Daniel Innenarity, professeur de philosophie politique, université de Saragosse.

Séminaire "Valeurs & politique"

Lieu : CEVIPOF, 98 rue de l’Université, 75007 Paris

Coordinatrice : Janie Pélabay ( janie.pelabay@sciencespo.fr )

Conçu dans le cadre du projet Sciences Po ‘The Politics of Common Values’, le séminaire « Valeurs & politique » a pour objet d’interroger, sous des angles divers et complémentaires, la signification, la place et la portée que recouvrent actuellement les « valeurs » dans le domaine politique (politics, polity et policy).

Abondamment mobilisé et pourtant flou, le langage des « valeurs » donne lieu, en effet, à des usages politiques et scientifiques aussi multiples que divergents. Principes, normes, convictions : quel sens et quel statut donner aux « valeurs » dès lors qu’il est question de politique ? Entre privé et public, entre morale et droit, entre individu et communauté : quel espace politique faut-il leur accorder dans les sociétés pluralistes d’aujourd’hui ? Homogénéisation ou fragmentation, consensus ou clivage, inclusion ou exclusion : qu’implique leur entrée en politique ? Telles sont les questions que nous

proposons d’explorer dans ce séminaire interdisciplinaire, destiné à croiser les thématiques et les approches autour de cette problématique d’ensemble qu’est le rapport contemporain des « valeurs » au politique, et réciproquement.

Au fil des séances, nous chercherons à clarifier ce qui se joue dans l’usage des « valeurs », d’une part, au sein de la sphère politique et, d’autre part, pour penser le politique.

Conformément au diagnostic critique d’une « perte des repères » et d’une « crise morale », les « valeurs » informent puissamment les discours publics sur l’intégration, la cohésion sociale ou l’ethos du « bon citoyen ». L’appel à des « valeurs » qui « nous » singulariseraient vis-à-vis d’« autres » est également au cœur des visions du peuple et de la « communauté politique », telles qu’elles émergent des programmes et projets politiques soumis au débat public. La référence à des « valeurs » imprègne aussi les mouvements d’opinion et de contestation concourant à publiciser certaines controverses éthiques (euthanasie, genre, etc.). On la retrouve encore dans de nombreux secteurs des politiques publiques (éducation, immigration, gestion de la diversité religieuse, etc.).

Par ailleurs, la notion de « valeurs » participe largement de la connaissance du fait politique. C’est le cas des analyses consacrées aux expériences vécues de la citoyenneté ou aux identités politiques individuelles ou collectives, nationales ou supranationales. Ainsi les Values Survey constituent-elles désormais un outil central de l’étude des comportements politiques et du rapport des citoyens à des « systèmes de valeurs » particuliers (par exemple, culturels ou religieux). Aux questions épistémologiques soulevées par ces usages scientifiques s’ajoutent des débats théorico-normatifs ayant trait à l’importance des « valeurs » pour comprendre la légitimité des institutions publiques, leurs fondements axiologiques (dignité, reconnaissance, autonomie mais aussi liberté, égalité, laïcité, etc.) ainsi que les moyens, finalités et limites de l’action de l’État, avec notamment la question de savoir si le pouvoir politique peut et doit rester « neutre » en matière de « valeurs ».

 

 

Détails du programme [PDF - 97.6 K.o.]

Le séminaire international dans le cadre du Network for Citizenship Studies (NCS)

Ce projet, consistera en un séminaire bimensuel consacré aux différents axes disciplinaires, et leurs interactions, dans l’étude de la  citoyenneté. En particulier, les enjeux de ce séminaire résident dans les multiples défis que la démocratie rencontre pour composer avec une pluralité de peuples et leurs identités multiples. Le séminaire se situe ainsi au cœur de deux priorités spécifiques, à savoir comprendre comment la démocratie peut composer avec une pluralité de peuples et comment  cerner le citoyen à travers ses identités politiques multiples.

Cinq séances sont programmées, une tous les deux mois, de la rentrée jusqu’à l’été 2015 : en octobre, décembre, février, avril et juin. Le séminaire voyagera parmi les institutions composantes le NCS, qui prendront en charge tous les coûts de l’opération. L’organisation scientifique sera assurée par Manlio Cinalli (CEVIPOF) et Marco Giugni (UNIGE). Lors de chaque séminaire il y aura trois contributions : d’un chercheur de l’institution d’accueil, d’un autre chercheur NCS et d’un chercheur invité externe à l’institution d’accueil et au NCS. Un ouvrage collectif de synthèse du séminaire est prévu en 2016. A plus long terme, l’objectif est d’institutionnaliser une plus étroite collaboration  entre les institutions qui forment le NCS, afin de renforcer d’autres projets collectifs de recherche et d’enseignement.

Séance 1 (CEVIPOF, 15 octobre 2014, 9h30-13h00):

« Quelles approches à la citoyenneté ?

Intervenants :

9h30-9h45- Manlio Cinalli (CEVIPOF, FNSP) : Présentation de l’NCS

9h45-10h15- Réjane Sénac (CEVIPOF, CNRS) : « Conditional Equality in Contemporary France: Between Republicanism, Recognition and Neoliberalism »

10h15-10h45- Ian O’Flynn (Newcastle University) : « Citizenship and Deliberation »

10h45-11h15 Coffee break

11h15-11h45 Bernard Reber (CEVIPOF, CNRS) : « La démocratie sous le feu des critiques savantes et des citoyens critiques »

11h45-12h15 Alexandre Escudier (CEVIPOF, FNSP) : Discussion et ouverture des questions

12h15-13h00 Débat

 

Détails du programme [PDF - 71.5 K.o.]

Séminaire "La Seine-Saint-Denis, Paris, banlieues" 2014-2015

Cinquième volet de ce séminaire consacré à l’analyse des "habitants"de la Seine-Saint-Denisavec quelques changements:
- son titre (renvoyant à l’évolution de son contenu) devient : Seine-Saint-Denis, Paris, Banlieues

Ce séminaire est organisé par Marie-Hélène Bacqué, sociologue, urbaniste, (Université Paris Ouest Nanterre, laboratoire Mosaïques LAVUE), Emmanuel Bellanger, historien, (CHS, CNRS/Université Paris 1) et Henri Rey, directeur de recherche, (Sciences Po/CEVIPOF).

Calendrier et Programme du séminaire :

  • jeudi 20 novembre, 17h-19h Banlieues: Qui sont les prolétaires? Gérard MAUGER, Simon RONAI & Joël Biard,
  • mercredi 10 décembre 17h-19h : La politique de la Ville a-t-elle changé la banlieue ? François Lamy,  Marianne Bureau, Renaud Epstein & Meriem Derkaoui.

«Les images sur l’appui aux interventions militaires internationales dans les nouvelles télévisées : quel impact ?» 12h30-14h30

Séminaire CEVIPOF/CEE

Intervenant : Patrick Fournier

Discutant : Emiliano Grossman

>Inscription

Le séminaire "Penser les changements : de l’environnement aux institutions" 12 déc 2014

Political Ecology et histoire environnementale a? l’heure de l’Anthropoce?ne : changements d’approche ou changements du proble?me ?

Grands témoins de la séance :
> Catherine Régnault-Roger, université de Pau > Henri Régnault, université de Pau

Discutants :
> Daniel Boy, CEVIPOF
> Pierre-Olivier Garcia, PACTE > Jéremy Grangé, PACTE

12 décembre 2014 13h45-17h30 CEVIPOF
98 rue de l’Université Paris VII°

Inscription

13h45- 14h : Accueil et introduction par Virginie Tournay, CEVIPOF, Coralie Mounet & Séverine Louvel, PACTE, Grenoble, Laurent Gagnol, Discontinuite?s, Arras

14h00-14h30 : Jean-Baptiste Fressoz , EHESS-INALCO

14h30-15h00 : Xavier Arnauld de Sartre, CNRS-SET

15h00-15h45 : Questions des discutants aux intervenants 16h15-16h45 : Intervention des grands te?moins 16h45-17h30 : Discussion avec la salle

>Pour en savoir plus sur ce séminaire