Imprimer Diminuer la taille du texteaugmenter_texte

Les Séminaires du CEVIPOF

Année universitaire 2010 | 2011

Événements passés

Séminaire "Genre et politique"

Séminaire animé par Armelle Le Bras-Chopard (Université de Saint-Quentin-en-Yvelines) et Mariette Sineau (Centre de recherches politiques de Sciences Po/CNRS)

Séance 15 février 2011
Yasmine Berriane (IEP de Paris)
« La féminisation des associations locales au Maroc : vers une reconfiguration des rapports de pouvoir ? »

Séance 15 mars 2011
Rainbow Murray (Queen Mary University, London) « Femmes en politique : une comparaison Royaume-Uni/France »

Séance 5 avril 2011
Anna Jarry-Omarova (EHESS)« Le mouvement associatif des femmes en Mongolie depuis la fin du régime communiste »

Séance 3 mai 2011
Amélie Maugère (Université de Montréal) Autour de son livre « Les politiques
de la prostitution » (Dalloz, 2009)

Séance 28 juin 2011
Yolande Cohen (Université du Québec à Montréal) « Associations de femmes philanthropes et Etat Providence au Québec »

2 séances supplémentaires à l’automne 2011 dont le programme sera délivré ultérieurement.

Détails du programme [PDF - 350.7 K.o.]

Séminaire "La Seine Saint-Denis"

Ce séminaire prolonge le groupe de travail « banlieues », qui s’est réuni au Cevipof de 1984 à 1994. Il se veut pluridisciplinaire et informel, ouvert aussi bien aux universitaires, aux chercheurs et aux étudiants qu’aux praticiens de terrains. Il réunit des chercheurs travaillant dans les champs de la géographie, de la sociologie, de l’économie, de l’histoire ou de la science politique, des praticiens, urbanistes, militants associatifs, des élus et des fonctionnaires de l’État et des collectivités territoriales.

Nous souhaitons centrer nos analyses sur la Seine-Saint-Denis, ce territoire médiatique et singulier en transformation, façonné par l’immigration, associé à l’histoire de la banlieue rouge et devenu depuis sa création, en 1964, un épicentre des politiques publiques dites de cohésion urbaine (logement social, politique de la ville, gentrification…). Cette première année sera consacrée à l’histoire et à l’actualité politique de la Seine-Saint-Denis. Deux approches sont privilégiées : la politique de la ville et les résistances et les recompositions partisanes. Dans la perspective d’échanges fructueux, une participation régulière est souhaitée.

30 novembre : Politique de la ville en Seine-Saint-Denis

Marie-Hélène Bacqué (discutante), Emmanuel Bellanger, Benoît Breville (doctorant en histoire contemporaine, Université Paris 1), Gregory Busquet (Maître de conférences en sociologie, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Mosaïques-Lavue, sous réserve).

14 décembre : Politique de la ville : le cas de La Courneuve

Bernard Barre (urbaniste), Alessia de Biase (architecte anthropologue), Mimouna Hadjam (militante associative, association Africa), Gilles Poux (maire de La Courneuve), Henri Rey (politiste, discutant).

4 janvier : Parti communiste : la fin du communisme municipal ?

Roger Martelli (historien), Evelyne Yonnet (conseillère générale d’Aubervilliers), Samir Hadj Belgacem (doctorant, CMH, ENS-EHESS), Gilles Garnier (conseiller général de Noisy-le-Sec) et Henri Rey (politiste, discutant).

8 février : Parti communiste : les résistances

15 mars : La Seine-Saint-Denis : « banlieue rose » ?

26 avril : Les Verts en Seine-Saint-Denis

Jacques Archimbaud,  ancien directeur du cabinet de Dominique Voynet, maire de Montreuil, Michel Bourgain, maire de l’ Île-Saint-Denis, Daniel Boy,  directeur de recherches au CEVIPOF, Stéphane Gatignon, maire de Sevran,

Discutants: Emmanuel Bellanger, historien, Paris I et Henri Rey, directeur de recherche au CEVIPOF.

17 mai : Les droites en Seine-Saint-Denis

Philippe Dallier, sénateur UMP de la Seine-saint-Denis,

Discutants: Thomas Guenole, doctorant Sciences Po/Cevipof, Emmanuel Bellanger, historien Paris I


Lien externe

Le séminaire "Pensée politique et histoire des idées" CERPHI – CEVIPOF – Sophiapol

« Le libéralisme politique et ses critiques :

sources et transformations contemporaines »


Organisateurs :

Alexandre Escudier (alexandre.escudier@sciences-po.fr)
Christophe Miqueu (cmiqueu@yahoo.fr)
Didier Ottaviani (didier.ottaviani@wanadoo.fr)
Janie PÉlabay (janie.pelabay@sciences-po.fr)

 

Horaire : 17h00-19h00 (entrée libre)

Lieu : Centre de recherches politiques de Sciences-Po (CEVIPOF)

98 rue de l’Université, 75007 Paris (métro : Solférino)

http://www.cevipof.fr/fr/les-rencontres/les-seminaires-du-cevipof

La notion de « libéralisme » est plurielle (libéralisme économique, politique, culturel), et cette équivocité terminologique en fait le lieu d’une multiplicité de critiques, récurrentes pour certaines, nouvelles par certains autres aspects. L’histoire du libéralisme ne saurait ainsi s’écrire au singulier. Il y a bien « des » doctrines libérales ainsi que des expériences historiques du libéralisme, non toujours congruentes entre elles. Aussi bien l’histoire des doctrines que l’histoire des expériences socio-politiques doivent-elles être combinées l’une à l’autre dans la longue durée pour être véritablement éclairantes.

C’était l’enjeu des deux années d’enquête écoulées autour des critiques néo-républicaines contemporaines du libéralisme politique que de faire apparaître cette diversité de référents historiques et de critiques normatives induites. Les travaux qui feront suite en 2010-2011 remettront sur le métier la question des « transformations contemporaines » du libéralisme politique, tout en maintenant ouverte la focale quant aux thèmes et aux périodes considérées.

A distance des affections sociales ambiantes, il ne s’agit assurément pas d’accuser « le libéralisme » tout court de tous les maux (économiques, sociaux, politiques, culturels), mais bien de dégager les enjeux et agendas à partir desquels une « transformation » du socle politique libéral (qu’on l’enracine historiquement ou non dans les traditions républicaines) semble aujourd’hui durablement à l’œuvre.

Calendrier :

1er Décembre 2010

Justine Lacroix (Université libre de Bruxelles) : « Critique des droits de l’homme et transformations de la démocratie »

Discutant : Bertrand Binoche (Université Paris I-Panthéon Sorbonne)

5 Janvier 2011

Philippe Chanial (Université Paris-Dauphine) : « La délicate essence du socialisme. L’association, l’individu et la République »

Discutant : Henri Rey (Cevipof)

2 Février 2011

Roberto Merrill (Université du Minho) : « Comment un État libéral peut-il être à la fois neutre et paternaliste? »

Discutante : Janie PÉlabay (Cevipof)

1er Mars 2011

Christian Laval (Université Paris X-Nanterre) : « L’homme économique : Essai sur les racines du néolibéralisme »

Discutant : Alexandre Escudier (Cevipof)

5 Avril 2011

Catherine Audard (London School of Economics) : « Le ‘nouveau’ libéralisme social: généalogies multiples et enjeux contemporains »

Discutant : Alain CaillÉ (Université Paris X-Nanterre)

4 Mai  2011

Tristan Storme (Université libre de Bruxelles) : « L’actualité de la critique schmittienne du libéralisme au sein de la gauche radicale française »

Discutant : Philippe Raynaud (Université Paris II-Panthéon Assas)

 

Lien externe

Le 31 mars 2011 de 17h00 à 19h00 au CEVIPOF

Une sociologue au Conseil constitutionnel

Dominique Schnapper, présentera son ouvrage "Une sociologue au Conseil contitutionnel, Gallimard, 11/03/2010 464 p

discutant : Luc Rouban, directeur de recherche, CEVIPOF/CNRS.

Détails du programme [PDF - 603.5 K.o.]

Lien externe

Les racines théologico-politiques de la démocratize cosmopolitique/The Theologoco-political roots of Cosmopolitan Democracy

Conférence exceptionnelle de Miguel Vatter, professeur de sicence politiqueq à l’Université Diego Portales (Santiago, Chili) dans le cadre du séminaire "pôle pensée politique"

Détails du programme [PDF - 220.8 K.o.]

Lien externe

Séminaire "Genre et politique"

Groupe AFSP « Genre et politique » Séminaire 2010

 

Animé par

Armelle Le Bras-Chopard (Université de Saint-Quentin-en-Yvelines)

Mariette Sineau (Centre de Recherches Politiques de Sciences Po/CNRS)

Présentation du séminaire

Le groupe « Genre et politique » de l’AFSP poursuit ses activités en 2010 autour d’un séminaire de recherche. Animé par deux politistes, ce séminaire se présente comme un espace de réflexion interdisciplinaire. Son objectif est de constituer une communauté de chercheur-e-s mobilisé(e)s par des problématiques de genre ; il est aussi de créer une synergie...

Détails du programme [PDF - 292.0 K.o.]

Les Français et l’information politique à l’ère numérique

Cette enquête  a été menée dans le cadre du projet Mediapolis, soutenu par l’Agence nationale de la recherche (ANR) qui associe le CEVIPOF, le Centre d’analyse et de recherche interdisciplinaire sur les médias (Carism) et de l’Institut français de presse (université de Paris 2).

Objectifs, méthodologie et principaux résultats de l’enquête (Thierry VEDEL et Karolina KOC MICHALSKA)

Pratiques informationnelles et pratiques politiques (Flora CHANVRIL)

Information politique et réseaux sociaux (Viviane LE HAY)

Les internautes, les décrocheurs et les non- internautes : profils sociopolitiques (JeanCHICHE)

Détails du programme [PDF - 599.1 K.o.]

Lien externe

Jeudi 21 octobre 17h00-20h00 au CEVIPOF

Conférence en présence des auteurs : Les rhétoriques de la conspiration avec Emmanuelle Danblon, Loïc Nicolas et Pierre-André taguieff

A l’occasion de la sortie de l’ouvrage collectif, une présentation de ces réflexions est donnée le jeudi 21 octobre.

La modernité a donné un souffle nouveau à l’esprit de conspiration, dont on observe aujourd’hui plus qu’hier de fascinants avatars. Des grands mythes politiques au complot de la Lune, les conspirations semblent tout à la fois issues d’un autre âge et ancrées dans notre plus vive actualité. Trop souvent noyées dans des considérations politiques ou des jugements moraux, les analyses traditionnelles se privent d’une réflexion précieuse sur les mécanismes de la persuasion qui sont au cœur de cet ouvrage.

Rassemblant ici plusieurs spécialistes des « théories du complot », Emmanuelle Danblon et Loïc Nicolas les invitent à interroger les paradoxes de ce phénomène en adoptant la démarche rhétorique comme moyen d’enquête. L’antique discipline, éclairée par la topique contemporaine, permet de penser ces constructions théoriques de l’intérieur, dans leurs mots, dans leur rationalité et dans les preuves qu’elles construisent pour donner ou créer du sens, parfois à tout prix.

Réflexions théoriques et études de cas se complètent pour offrir une vision plus fine du conspirationnisme et, tout compte fait, des différentes façons de dire et de penser le monde en faisant le difficile exercice de la liberté.

Lien externe

Le 7 octobre 2010 de 17h00 à 19h00. Conférence exceptionnelle en anglais de William H. Dutton, Director of the Oxford Internet Institute.

L’Internet comme cinquième pouvoir/The Fifth Estate of the Internet Realm

The rise of the press, radio, television and other mass media created an independent institution: the ‘Fourth Estate’, central to pluralist democratic processes. However, the growing use of the Internet and related technologies enables the networking of individuals in ways that create a new source of accountability not only in government and politics, but also in other sectors. How does the Internet create a space for this new form of social accountability? Is it indeed enabling a ‘Fifth Estate’?

The Internet is a platform for networking individuals in ways that can challenge the influence of other more established bases of institutional authority, and that can be used to increase the accountability of the press, politicians, doctors and academics by offering networked individuals with alternative sources of information and opinion. Questions about the governance of the Fifth Estate are likely to become more prominent as people realize that the Internet is a social phenomenon with such broad and substantial implications for political and social accountability. The further development and vitality of the ‘Fifth Estate’ rests less on new policy initiatives than by responding to the strategies of its enemies -- the other four estates, and the mob, of the Internet realm.

Détails du programme [PDF - 239.3 K.o.]

4 octobre 2010 à 18h00

Les parlementaires et l’ environnement

Présentation d’une enquête réalisée au cours du printemps 2010 auprès de 200 parlementaires (130 députés et 70 sénateurs) à propos de leurs attitudes à l’égard de l’environnement et du développement durable. Cette enquête administrée par des enquêteurs de TNS Sofres a été conçue par le CEVIPOF et avec le soutien de l’ADEME. Les résultats de cette enquête peuvent être comparés d’une part avec une enquête identique réalisée en 2003 auprès d’un échantillon de parlementaires, d’autre part avec des enquêtes administrées au grand public.

François MOISAN, directeur scientifique de l’ADEME, Daniel BOY, directeur de recherche, CEVIPOF, Jean-Pierre GIRAN, député UMP, Var 3ème, Christophe  CARESCHE, député socialiste, Paris 18ème présenteront ces résultats.

Pascal PERRINEAU, directeur du CEVIPOF,  animera le débat

Lien externe