Vous recherchez ?

> Thèmes de recherche

>>> Recherche détaillée

> Chercheurs

> Recherche libre

Imprimer Diminuer la taille du texteaugmenter_texte

L’Invention de la diversité

Paris, 320 p.

SÉNAC Réjane

Janvier 2012

Presses universitaires de France, Le Lien social

« Liberté, égalité, diversité » : les fondements de la République française doivent-ils être reconsidérés au nom de la modernité ? Au-delà de sa dimension apparemment consensuelle, la diversité interroge les tensions entre politique d’égalité et politique de l’identité, république indivisible et société de la reconnaissance. Entre universalisme et multiculturalisme, s’agit-il d’un nouveau paradigme occultant ou repensant les rapports de pouvoir et la question ethno-raciale ? Ce livre répond à ce questionnement en se fondant sur une lecture critique des rapports institutionnels, des accords collectifs, des chartes et des déclarations sur la diversité. Il s’appuie également sur une enquête qualitative auprès de plus de cent soixante responsables de différents champs de l’espace
public - politique, institutionnel, professionnel, syndical, associatif, religieux et universitaire. À l’issue de cette recherche, l’invention de la diversité peut être qualifiée de politique non pas seulement parce qu’elle incarne l’avènement d’un sujet légitime de politique publique, mais aussi et avant tout d’un principe de justice. À l’instar de la promotion de la parité, celle de la diversité contribue en effet à conditionner le principe fondateur d’égalité à son utilité au nom d’un libéralisme économiquement et moralement vertueux. Sacrifier l’égalité comme principe à la valorisation de la différence comme valeur pragmatique moderne, ne revient-il pas, en définitive, à rendre politiquement correcte une forme larvée de sexisme et de racisme « bienveillants » ?

Retour à la liste des publications