Vous recherchez ?

> Thèmes de recherche

>>> Recherche détaillée

> Chercheurs

> Recherche libre

Imprimer Diminuer la taille du texteaugmenter_texte

La Crispation hexagonale

Paris, 129 p.

TIBERJ Vincent

10€

Février 2008

Fondation Jean-Jaurès

Fondation Jean-Jaurès

L’élection présidentielle n’en a pas fini de révéler ses mystères. Au-delà de la campagne, au-delà des résultats, elle en dit beaucoup sur la France d’aujourd’hui. À rebours des thèses souvent défendues – droitisation de l’électorat, remise en cause du modèle social –, Vincent Tiberj met en exergue le rôle structurant joué par la question de l’immigration. Du 11 Septembre à la querelle du voile, des émeutes de banlieue aux caricatures de Mahomet, on assiste au déclin du consensus multiculturel français ; on voit se creuser les différences entre la France « ouverte » et la France « fermée ». La cause profonde de la victoire de Nicolas Sarkozy réside là : dans l’évolution de l’opinion publique sur l’immigration et dans l’utilisation stratégique de cette évolution par le candidat de l’UMP. Telle est la thèse de cet essai : la « crispation hexagonale » permet d’expliquer le résultat du 6 mai 2007. Plus encore, elle risque de redéfinir pour l’avenir les contours de notre paysage politique.

Vincent Tiberj est chargé de recherches au Centre de recherches politiques de Sciences Po et enseigne à l’Institut d’études politiques de Paris. Il a coécrit avec Sylvain Brouard Représenter la diversité : fardeau ou opportunité électorale ? (Fondation Jean-Jaurès, septembre 2006) et dirigé avec lui l’enquête « Rapport au politique des Français issus de l’immigration » (CEVIPOF, juin 2005).

Retour à la liste des publications