Vous recherchez ?

> Thèmes de recherche

>>> Recherche détaillée

> Chercheurs

> Recherche libre

Imprimer Diminuer la taille du texteaugmenter_texte

Le Décrochage industriel

440 p.

BUIGUES Pierre-André et COHEN Elie

Octobre 2014

Paris, Fayard, Essais

Alstom, Pechiney, Arcelor : pourquoi la désindustrialisation semble-t-elle frapper plus fortement la France ? Pourquoi l’automobile anglaise, donnée pour morte il y a quinze ans, est aujourd’hui plus performante et exportatrice que la nôtre ? Pourquoi avons-nous perdu notre place de premier exportateur agro-alimentaire européen ? Quand la France a fait le choix de l’Europe, elle n’a tiré aucune conséquence en matière de compétitivité, de finances publiques et de concurrence fiscale de son appartenance à la zone euro. Victime jusqu’ici de sa politique économique incohérente, elle peut encore rebondir et, comme d’autres pays, réussir sa ré-industrialisation. La France peut changer de cap si l’on écarte les suspects traditionnels (Bruxelles, une politique commerciale angélique, un euro surévalué), et que l’on établit les vraies causes du décrochage. Parler d’industrie, ce n’est pas céder à une vision nostalgique et régressive, c’est penser un écosystème fait de technologies, de services, d’intelligence dans les réseaux et de production manufacturière.

Pourquoi l’industrie disparaît en France, pourquoi c’est grave… et ce qu’il est urgent de faire pour redresser la barre.

Pierre-André Buigues est professeur à l’université de Toulouse (Toulouse Business School) et ancien conseiller économique à la direction générale de la Concurrence de la Commission européenne. Élie Cohen est directeur de recherche au CNRS et spécialiste de politique industrielle.

Retour à la liste des publications