Vous recherchez ?

> Thèmes de recherche

>>> Recherche détaillée

> Chercheurs

> Recherche libre

Imprimer Diminuer la taille du texteaugmenter_texte

L’extrême gauche plurielle : entre démocratie radicale et révolution

Paris, 250 p.

RAYNAUD Philippe

19€.

Septembre 2006

Autrement / CEVIPOF

Contrairement à ce que beaucoup espéraient, la fin du régime soviétique et la chute du parti qui, en France, s’en réclamait, n’ont nullement entraîné la fin des courants qui se nourrissaient de la théorie révolutionnaire et du marxisme : elle a au contraire permis le développement de nouvelles radicalités d’autant plus conquérantes qu’elles se prétendent libérées de l’héritage du communisme historique. Partant de ce constat, Philippe Raynaud analyse ici ce qui structure, compose et recompose une extrême gauche plurielle, dont l’influence est à la fois forte et durable dans le champ politique français. Il nous guide ainsi à travers les courants, les écoles, les schismes et les réformes d’un monde bigarré pour faire apparaître une « exception française », qui n’est pas seulement une bizarrerie folklorique mais qui exprime un trait majeur de notre culture politique.

Altermondialistes, trotskistes de diverses dénominations, maoïstes plus ou moins fidèles au Grand Timonier, Indigènes d’une République réputée ingrate, mouvances écologiques ou post situationnistes : de chacun de ces courants, Philippe Raynaud retrace la généalogie et analyse les apostasies ou les engagements à la fois pérennes et durablement douteux. En mettant en lumière le présent d’une illusion toujours vivante qui pèse lourdement sur la politique française, cet essai d’une ironie tendre et mordante a vocation à constituer un ouvrage de référence pour comprendre la France d’aujourd’hui.

 

Philippe Raynaud est professeur de science politique à l’université de Paris-II et membre de l’institut universitaire de France. Il est notamment l’auteur de Max Weber et les dilemnes de la raison moderne (Paris, PUF, 2e éd. 1996 )

Retour à la liste des publications