> L’Enquête électorale française 2017 : Appel à projet scientifique

> 2017 French National Election Study : Call for Applications

 

Dans la continuité des précédentes enquêtes électorales nationales, le CEVIPOF met en œuvre un dispositif d’enquête inédit (par sa taille) et original (par sa durée) dans la perspective des élections régionales, présidentielle et législatives. Le CEVIPOF invite donc les chercheurs à soumettre des propositions de questions ou modules de questions à intégrer dans une ou plusieurs des vagues d’interrogation du Panel 2017.

Les Français donnent de la voix

Tous les citoyens le savent, (ne pas) voter est le produit d’une décision complexe - en réponse à un enchevêtrement d’émotions, de stratégies, d’enjeux et de problèmes politiques et sociaux - mais également un acte simple, voire extrêmement simplificateur – le (non) choix d’une liste ou d’une personne. 
En France, la perspective de l’élection présidentielle et des élections législatives de 2017 illustre plus que jamais ce paradoxe entre la banalité du mécanisme du vote et la complexité politique et sociale. Il s’agit, pour la recherche en science politique, de rendre intelligible ce paradoxe. Comment se construit la décision électorale ? 
Le CEVIPOF propose de mettre en œuvre un dispositif novateur et ambitieux d’analyse et de suivi des attitudes politiques des électeurs français (I) au moyen de méthodes renouvelées (II).  

I - Placer sa voix : les électeurs français de 2015 à 2017

Grâce au soutien du Ministère de l’intérieur, le CEVIPOF développe un dispositif de suivi de l’opinion qui permettra d’analyser des évolutions de l’électorat français à la veille des élections régionales de 2015 jusqu’aux lendemains des élections législatives de 2017. Le point d’orgue de ce dispositif se situe dans les deux tours de l’élection présidentielle de 2017. 

Ce dispositif couvre l’ensemble des électeurs en France métropolitaine, c’est-à-dire les individus de plus de 18  ans inscrits sur les listes électorales au moyen d’échantillons représentatifs. 
Un échantillon représentatif de l’ensemble des électeurs de France métropolitaine sera constitué et systématiquement interrogé lors de chaque vague d’enquête. Parallèlement, sera constitué un échantillon des électeurs primo-inscrits nés entre 1995 et 1998, qui sera lui aussi systématiquement interrogé lors de chaque vague d’enquête. Ce sont ainsi plus de 10 000 personnes qui seront interrogées à chaque vague, rendant ce dispositif de recherche inédit. 

II - Un dispositif inédit et original, une recherche collaborative et partagée

Le CEVIPOF a constitué un impressionnant patrimoine intellectuel et scientifique sur les élections, consigné dans ses Chroniques électorales. Il s’agit de prolonger et d’actualiser méthodologiquement cette somme de connaissances autour d’une triple exigence scientifique : l’approche longitudinale, l’approche expérimentale et l’approche causale.

Pour les échéances de 2017, le dispositif de suivi donnera une série d’indicateurs et de mesures sur les tendances, grandes et fines, de l’électorat français, de ses valeurs politiques, ses préférences partisanes, son rapport au vote et aux candidats. Ce dispositif sera ainsi inédit en France par le volume et la précision des données produites : 10 vagues d’interrogation, 80 questions par vague, un même échantillon de plus de 10 000 personnes interrogées à chaque vague. Soit, au bas mot, 40 millions de données produites et à analyser. D’autant, qu’au-delà de cet aspect de données massives, ce dispositif présentera une autre originalité dans la recherche d’une compréhension plus profonde des ressorts psychologiques de la décision électorale.

Ce dispositif s’inscrit enfin dans une recherche collaborative et partagée. Le soutien de chercheurs internationaux rompus aux grandes enquêtes sera précieux. A cet effet, le CEVIPOF a constitué un réseau de collaboration avec les meilleurs étudiants, chercheurs, universitaires et spécialistes des élections à l’étranger et en France. Ce réseau s’enrichira progressivement de tous les talents. C’est pourquoi, nous invitons l’ensemble de la communauté académique (doctorants et post-doctorants en tête)  à nous faire de leurs propositions de recherche en consultant l’appel à projets consultable à l’adresse suivante : http://www.cevipof.com/fr/eef2017/

La connaissance est l’une des rares choses qui augmente quand elle est partagée. Le CEVIPOF développera une plateforme de partage des résultats et des analyses des différentes vagues d’enquêtes.

Le dispositif en chiffres : un vote, une voix et quarante millions de données

-   Comité scientifique international composé de 6 personnes
-   10 000 personnes interrogées par vague d’interrogation
-   10 vagues d’interrogation de 80 questions chacune
-   8 000 000 de questions posées entre 2015 et 2017
-   Plus de 40 millions de données électorales et sociodémographiques collectées