Des élections locales à retentissement national

La loi du 17 mai 2013 supprime les dispositions de la loi du 14 décembre 2010 créant des élections territoriales.

Cette loi du 17 mai 2013 instaure des élections départementales qui se tiennent les 22 & 29 mars 2015, selon un mode de scrutin inédit (1), pour un Conseil départemental aux fonctions à préciser (2), et dans un contexte national de forte défiance politique (3).

1) Le mode de scrutin : élus pour six ans, les conseillers départementaux seront renouvelés en intégralité. Deux conseillers départementaux seront élus dans chaque canton selon un scrutin binominal à deux tours. Les candidatures doivent présentées un binôme composé d’une femme et d’un homme. La majorité absolue des voix et 25% des inscrits sont nécessaires pour être élu au premier tour. En cas de second tour, les binômes crédités de 12,5% des inscrits peuvent se présenter. La majorité relative suffit alors pour être élu.

2) Les compétences des Départements dovient être définies au moment où se tiennent ces élections départementales. Le projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République a été adopté par l’Assemblée nationale le 10 mars 2015, en première lecture.

3) Le contexte politique national se caractérise par une défiance politique forte selon le Baromètre de la confiance politique, et l’intérêt porté par les Français sur les enjeux qui leur semblent prioritaires, selon le dispositif Dynamiques politiques 2014-2017.