Introduction

L'état politique de la France et la crise de la représentation politique, par Pascal Perrineau

 

Enjeux institutionnels, état des lieux et risques politiques


En premier lieu, il existe des enjeux locaux dans les 21 régions métropolitaines, les 95 départements métropolitains, la Corse comprenant deux départements et l’Assemblée de Corse, les 4 régions et 4 départements d’Outre-mer (Guyane, Martinique, Guadeloupe et Réunion). Rappelons qu’à la suite de l’échec du référendum institutionnel de décembre 2003 en Guadeloupe et Martinique visant à l’unification en une seule assemblée des institutions existantes, c’est le statu quo qui prévaut. La remarque vaut également bien entendu pour la Corse suite à l’échec du référendum. La constitutionalisation de l’organisation décentralisée de la République, les lois de transferts de compétences et de moyens mais aussi la loi sur l’autonomie financière des collectivités locales modifient singulièrement la donne et renforcent fortement les départements et les régions. Qui va contrôler ces institutions ? Y-aura-t-il des changements de majorité ? Dans quelle mesure les majorités vont-elles être affaiblies ou renforcées ?

Elections cantonales :

Elections régionales :

Les enjeux partisans


Le nombre d’élus de chaque force politique, le nombre d’institutions contrôlées et leur variation sont un signe tangible du dynamisme ou de l’échec des différents partis. Petits et grands partis, de gouvernement ou protestataires veulent être et apparaître les gagnants de ce scrutin. C’est un sondage en grandeur nature de l’opinion politique des français.

Quelques liens sur les Régionales

Chez nos partenaires, Yahoo! France, tns-sofres

Les Régionales sur :

Une démarche originale: quatre jeunes candidats dans la course aux Régionales... un site mis en ligne par cinq étudiants de Sciences Po dans le cadre d'un projet collectif.